En février, je prépare mon jardin et mes semis !

Le froid va doucement s’éloigner et laisser place à de bons moments au jardin. Février est le mois idéal pour commencer à réveiller votre terre, l’enrichir en attendant les plantations de pleine terre, faire vos premiers semis au chaud… Il est parfois indispensable de commencer vos semis en intérieur dès février ou mars pour laisser le temps aux plants de se développer et d’être fins prêts à sortir au jardin après les dernières gelées.
N’hésitez pas à préparer un “plan de bataille” pour un potager productif cet été : vous pouvez notamment établir un petit calendrier avec les dates de semis et de plantations de vos légumes (cela vous permettra d’estimer vos périodes de récolte et de les étaler sur toute la saison) ou encore dessiner un plan de votre espace potager afin d’associer les bons légumes.
Voici nos conseils pour démarrer votre année de potager du bon pied !


1) Comment bien préparer son potager ?

Après un hiver où votre terre aura peut-être subi du froid intense, de la neige ou du gel, il va falloir la réveiller et la remettre d'aplomb pour accueillir vos plants au printemps. La première étape est celle du décompactage : aérez votre terre en profondeur avec un outil manuel (bêche, biofourche..) ou motorisé (motobineuse, motoculteur) afin de la faire respirer. Elle sera ainsi plus réceptive aux amendements que vous lui apporterez.
Pour assurer des nutriments adaptés aux futurs plants, renseignez-vous sur les espèces les plus gourmandes qui nécessiteront un espace riche, ayant été amendé de compost par exemple. Évitez par exemple l’apport de compost là où vous planterez des fèves, des pois, des haricots… mais n’hésitez pas là où seront logées vos courges ou tomates ! Un simple griffage de la terre suffit à l’amender, inutile d’insister en profondeur.
Une fois aéré, votre espace de terre doit être protégée des dernières semaines de froid avant le printemps. Le paillage va permettre à la terre d’être isolée et aux amendements et fertilisants de poursuivre leurs travaux de pré-saison.

 

2) Comment réussir ses semis ? 

Une fois que vous aurez défini les espèces que vous souhaitez récolter cet été, vous pourrez vous lancer dans les semis de leurs graines sous serre ou dans un espace lumineux de votre habitation. Pour cela, il faudra vous équiper d’un terreau de semis et repiquage (substrat léger), de supports propres (godets, terrines, plaques de semis…) et d’étiquettes pour bien identifier vos variétés. Les grosses graines peuvent être directement installées en godet et les plus fines sont à semer (avec l’aide d’un semoir pour une bonne répartition) dans des terrines plus larges. La clé du succès est de trouver le bon environnement de semis grâce au tryptique : bonne température (entre 18 et 20°), bonne hydratation (un arrosage une ou deux fois par semaine par le bas du pot pour éviter le lessivage de la terre) et une bonne luminosité (pour éviter que vos graines filent).

Une fois que vos plants auront deux feuilles, l’heure sera venue de les repiquer en godets individuels avec une nouvelle terre. Attention à ne pas les repiquer trop tôt pour éviter qu’ils végètent en attendant le feu vert pour la pleine terre (après les dernières gelées, souvent mi-mai) et qu’ils aient une reprise plus longue ensuite.

 

3) Comment réaliser ses plantations de début de saison ? 

Il n’est pas très prudent de semer dès le mois de février en pleine terre si le climat n’est pas doux, voire très doux. Cependant plusieurs espèces déjà développées peuvent être plantées dans votre potager. Vous pourrez notamment installer vos plants d’oignons, d’échalote et surtout de pommes de terre (variétés précoces) pour les récolter dès le mois de mai.
Pour réchauffer un peu la terre, vous pourrez installer une bâche noire sur l’espace de plantation durant quelques jours, puis installer vos semences à 15-20 cm de distance. Avant de couvrir par un voile de forçage, pensez à enrichir la terre d’un compost ou apporter un engrais spécial pommes de terre. Vous pourrez ensuite buter vos rangs de pommes de terre deux à trois fois avant la récolte.

 

 

 


Téléchargez gratuitement le guide
pour faire les bonnes associations de plantes dans son potager :